QuandCarthagea et arnaque cohabitent avec soin

Posté le 13 Juin 2018
Par :
Comment: Off

Rechercher une maison de retraite n’est jamais une mince affaire, car il est important que la personne âgée concernée s’y sente bien et y soit traitée correctement. Le cadre de vie, l’accueil du personnel, la qualité des chambres et bien d’autres critères doivent être pris en compte. Si tout cela ne doit sans doute pas être nié à Carthagea, c’est en revanche sur un autre point que la société spécialisée pèche : Carthagea et arnaque font plus que bon ménage lorsqu’il s’agit de régler des prestataires !

En quoi consiste l’impayé et quel impact sur l’économie ?

Tout n’est pas rose en économie, et la morale a parfois du mal s’imposer tant certains comportements sont litigieux. Lorsque la conjoncture économique n’est pas au beau fixe, honorer ses factures peut s’avérer, de manière tout à fait légitime, relativement complexe. Même si les acteurs de chaque marché préfèrent bien sûr régler leurs échéances, ou percevoir la juste somme relative à leur vente, il n’est pas difficile de comprendre une difficulté ponctuelle. D’autant moins lorsqu’elle est régularisée rapidement.

carthage-2

Parfois cependant, certaines entreprises préfèrent opter pour la voie de la facilité, et éviter de payer ce qu’ils doivent pour un service rendu. Carthagea arnaque ses prestataires de cette façon : en refusant tout simplement de payer ses factures à l’intention de free-lances ou d’agences digitales lui fournissant un service.

Quand Carthagea arnaque ses prestataires

Cet article n’a pas pour vocation d’étudier la qualité du service proposé par cette société spécialisée dans le milieu de la maison de retraite. Il s’agit ici d’évoquer comment Carthagea arnaque ses prestataires, empoisonnant ainsi ses relations commerciales.

Bien traiter ses clients est une chose, mais il est bien plus facile de le faire lorsqu’on ne prend pas la peine de régler ses fournisseurs ou ses prestataires. Car si les résidents des maisons de retraite Carthagea sont peut-être bien traités, il n’en est pas de même concernant les sociétés travaillant pour le groupe. Les factures passent bien souvent à la trappe.

carthage-1

Faire confiance à cette entreprise en étant son partenaire commercial est des plus risqué. Les impayés se succèdent les uns après les autres, malgré nombre de rappels à l’ordre et de sollicitations. Il est encore plus facile de procéder de cette manière, puisque la localisation de l’établissement est en Tunisie, en dehors de la juridiction française. Difficile de faire valoir ses droits et de récupérer les sommes perdues dans un tel contexte…

Les maisons de retraite doivent être irréprochables

Vous l’aurez compris, dans la mesure où Carthagea arnaque ses prestataires, lui faire confiance est strictement impossible. Honorer ses impayés est la base d’une relation commerciale saine, et ne pas le faire revient à empoisonner cette relation.

Il est indispensable, pour une maison de retraite, de faire preuve d’une éthique et d’une moralité à toute épreuve. Une nécessité d’autant plus importante que ce type d’établissements accueille des personnes âgées, vulnérables et dépendantes. Un tel service nécessite de l’empathie, un véritable intérêt pour les autres et une écoute attentive. La motivation première doit être le soin, l’attention aux personnes, et non le profit par tous les moyens.

Dans quelle mesure est-il possible d’établir un tel lien humain, de confiance avec cette société si elle n’est même pas capable de respecter ses échéances et d’honorer ses factures ?

Il n’y a pas de voie alternative : les maisons de retraite doivent être irréprochables sur tous les plans, et pas uniquement celui des services rendus. Il importe donc de se renseigner en profondeur sur les établissements en question avant d’y laisser un proche, afin de ne pas se retrouver confronté à de mauvaises surprises.

A propos de l'auteur